Patagonie Pacifique (Mars 2012)

CARRETERA AUSTRAL

La route australe est le nom donné à la route n°7 au Chili. Elle mesure 1 240 kilomètres sur seulement 4,5 m de largeur sur la majorité de son itinéraire. Elle a été inaugurée en 1986 et relie la ville de Puerto Montt à Villa O'Higgins, tronçon jusque là isolé du reste du pays. La Route Australe est une des grandes réalisations initiées et réalisées sous le régime militaire d'Augusto Pinochet. Les travaux, réalisés par plus de 10 000 soldats, ont duré 10 ans : il a fallu trouver des voies de pénétration à travers les fjords, deux cols et les roches glaciaires. Une dizaine d'hommes ont d'ailleurs perdu la vie, notamment au cours d'opérations de dynamitage de roches.

La coût de la construction totale de la route australe aura été de 200 millions de dollars, ce qui en fait le plus couteux ouvrage d'art du 20e siècle au Chili ! 

Parcourir cette route est donc une expérience à vivre. Nous avons en plus silloné ce tronçon pendant un mouvement social de révolte des habitants qui s'indignaient du montant des taxes imposées à cette région difficile d'accès (prix du carburant, des denrées etc.). Notre avancée s'est rytmée par des barrages routiers qui ne laissaient passer les véhicules 1 à 3 fois par jour pendant quelques minutes.

Sur la route, passons une nuit de forte pluie à l'abri dans une caserne de pompier (à discuter avec eux une grande partie de la nuit), puis faisons la connaissance de Seb (français) & Carla (Chilienne) qui sont partis pour 2 mois en vélo à travers le pays. 

Lire la suite de l'aventure en Argentine (P.N. Los Alerces) en cliquant ici.

ARCHIPEL DE CHILOE

Après un nouveau périple en Argentine, nous voilà de retour au Chili. Nous prenons une barge au départ de Pargua et après seulement 30 minutes de traversée en compagnie des otaries et de la chaine des Andes en arrière plan, nous arrivons sur l'archipel de Chiloé, à Chacao exactement. Nous explorons cette terre humide du Nord au Sud, entre les petits ports de péche, les dizaines d'églises en bois toutes différentes, les marchés où nous nous régalons de fruits de mer tout frais. Parmi les spécialités locales, ne pas rater le Curanto, un plat qui mélange des fruits de mer (moules, palourdes) de la viande (poulet, lard, chorizo), et des pommes de terre. 

Nous y séjournons 5 jours au milieu d'une population très accueillante et d'une atmosphère reposante que nous apprécions beaucoup à ce stade de notre voyage.

Z   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   M