GEYSERS DEL TATIO : LE REVEIL DANS LA FUMEE

4300 m, c’est l’altitude où nous dormons sur le site des Geysers del Tatio. Cette nuit sur place nous permet d’être les premiers sur le site le lendemain matin, à partir de 6h, pour contempler les 64 geysers bouillonnants et les centaines de fumerolles. A 9h, lorsque les derniers véhicules des agences d’excursion quittent le site, il est pour nous l’heure de prendre le petit déjeuner sur notre table pliante, avant de s’offrir un bain d’eau chaude, seuls au pied des volcans qui nous entourent.

SALAR D’ATACAMA : UN AVANT GOUT…

A une soixantaine de kilomètres de SPDA, la route nous mène à l’unique entrée de ce salar, au bord de la lagune Chaxa. Un petit sentier nous fait traverser une partie de cette immense étendue, mélange de terre et de sel, pour arriver à un mirador d’où l’on observe les flamands roses à quelques mètres seulement. Cette zone protégée par les gardes-faune cache l’autre côté du salar où sont extrait des tonnes de sel. En cherchant à déjeuner dans un minuscule village à quelques kilomètres de là, nous trouverons refuge dans une maison particulière, où la mère de famille nous prépare une énorme assiette de crudité suivie d’un filet de dinde accompagné de riz : 10 euros à 2, boisson comprise, une aubaine ! Pour finir la journée, passons dans le village de Toconao, avec ses maisons en adobe et aux toits de chaume, et surtout sa magnifique petite église construite avec les mêmes matériaux. Au détour d’une ruelle, photo insolite prise dans une voiture en bois.

UNE SOIREE SOUS LES ETOILES

Le désert d’Atacama, c’est aussi l’une des régions du monde où la pollution atmosphérique est la moins importante, c'est-à-dire l’endroit où le cliel est le plus dégagé la nuit. Le projet ALMA a implanté en ce lieu les plus grands télescopes du monde, qui nous révéleront peut-être de nouvelles découvertes importantes sur notre galaxie d’ici quelque temps. Depuis plus de dix ans, Alain Maury, professionnel français reconnu, et sa femme chilienne proposent une initiation au système solaire, à travers leurs explications très complètes autour de leurs 10 télescopes fixés dans le jardin. Jamais nous n’avions vu la planète Saturne de cette façon, avec ses anneaux si reconnaissables, et que dire de la voie lactée qui semble éclairée comme une lampe torche dans le ciel ! L’altitude ajoute un effet intéressant, celui de se sentir plus près des étoiles. Pour les européens que nous sommes, ce point de vue depuis l’hémisphère sud change nos habitudes, comme celle de voir le soleil tourner dans le sens inverse pendant la journée. Nous nous endormons sous ce ciel magique, en rêvant de pouvoir un jour voyager dans ce système. Désolés, nous n'avons pas de photos de cette soirée...

Z   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   M