REGION DE CAFAYATE : DE BELLES RENCONTRES

Notre itinéraire, qui se veut assez direct pour rejoindre la frontière chilienne, nous arrête aux ruines de Quilmes, un site habité autrefois par le peuple du même nom, qui à lutté 130 ans contre l’invasion espagnole. La structure du village ressemble à celle utilisée par les Incas. Ce site a été découvert et partiellement restauré à l’occasion du Mondial de foot 1978. Visite intéressante par les explications de notre guide « privé » et par l’histoire de cette civilisation. Sur place, sympathisons avec Peter et Margrit, un couple de retraité Suisse, propriétaire d’un beau camion 4x4 soigneusement aménagé. Soulignons le fait que Peter, le chauffeur, est en chaise roulante, RESPECT !

Cafayate ensuite restera un de nos coups de cœur de voyage, pour 2 raisons. La première est parce que ce petit village produit quelques uns des meilleurs vins du pays (pêché des Zoomeurs n°1), et surtout parce que nous faisons une rencontre totalement inattendue. En voulant acheter du fromage de chèvre (pêché des Zoomeurs n°2), nous faisons la connaissance de José, Maria sa femme et leurs 6 enfants. Ce quadragénaire pure souche locale vit dans une maison aux allures de fermette des années 50’, et pourtant…Attenant à sa maison très sommaire, José élabore et conserve son vin (pour sûr un des meilleurs du coin), en toute simplicité et quasiment sans en faire la promotion. Il possède en plus de ces 15 hectares de vignes, 200 chèvres, 700 hectares de terrain, 2 hôtels et 5 Renault Trafic…Ne jamais se fier aux apparences ! Passons 1 heure à déguster toute la production, du blanc sucré au vin rouge sucré, en passant par le whisky maison, une merveille ! Nous passerons finalement le weekend chez nos amis de passage, à enchaîner les asados démesurés, pour un souvenir inoubliable. Merci à eux.

Quelques km plus loin, profitons du coucher de soleil dans la Quebrada de las Conchas, haute en couleur, où nous faisons une nouvelle belle rencontre. Anita et Nat’ sont belges et voyagent dans un superbe combi orange acheté au Chili. De nouveau une bonne soirée, à siroter le vin de José dont nous faisons immédiatement la publicité !

AUREVOIR ARGENTINE, RETOUR AU CHILI

Après un bref passage à Salta, notre ville argentine préférée, nous prenons la route du Paso de Jama. Partis de 1000 m au dessus du niveau de la mer, nous dormons la première nuit à 4000 m, sans soucis. Le tracé nous fait passer sous le viaduc La Polvorilla, long de 224 m et 64 m de hauteur. Passerons aussi par quelques petits villages andins très typiques. Seconde nuit à 4100 m, à côté de la douane. Le lendemain matin, content de revenir au Chili, nous tendons nos passeports au bureau de l’immigration…et là, le verdict tombe. Aujourd’hui nous entamons notre 91e jour sur le sol argentin depuis notre dernière entrée dans le pays…malheureusement nous n’avons le droit qu’à 90 jours, et pas un de plus ! Nous aurions fait tamponner nos passeports hier, c’était bon ! Nous devons payer une belle amende, réglée grâce au change d’un argentin sur place (nous n’avions plus de monnaie locale mais seulement des dollars). Malgré les indiscutables très bons séjours que nous avons passés en Argentine, nous quittons le pays avec un petit goût amer lorsque l’on repense en plus aux deux vols que nous avons subis.

Z   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   o   M